13.12.05

Elle s'appelait Danielle Messia.

Soyez gentils, ne me demandez pas pourquoi j'ai choisi Danielle Messia plutôt qu'une autre – une qui soit toujours en vie tant qu'à faire, ou, pour coller à la mode, une dont la carrière ait davantage tutoyé les cîmes du succès ; une, enfin, dont il serait aujourd'hui plus facile de trouver les disques, sans qu'il soit besoin pour ça de fouiller de fond en comble les étals des braderies…

En vérité je n'en sais rien. Comme beaucoup, à l'adolescence je me suis réfugiée dans l'anglo-saxon, j'ai crié "Rock'n'roll !" en serrant mes petits poings ; la chanson française j'avais tellement baigné dedans, j'en avais tellement soupé aussi… que je ne me voyais pas revisiter un jour ces chanteuses dont la voix claire s'échappait de l'électrophone familial, et sortir son nom du chapeau.

Ce que je sais par contre c'est que, si on n'aime pas forcément tout ce qu'aiment ses parents, le choix était vaste. A la maison, Colette Magny le disputait à Catherine Ribeiro, Isabelle Mayereau succédait à Anne Sylvestre, Anne Vanderlove remplaçait Mama Béa ; quant à Barbara, ses disques furent si laminés par le diamant du pick-up… Sans parler de nos gloires locales : Isabelle Aubret la Lilloise, ou Françoise Kucheida, l'énergique égérie du cabaret des 3-Pierrots de Liévin, lancée à cœur perdu dans la chanson après une carrière bien remplie… d'institutrice.

En fait, si j'ai envie ce soir d'évoquer Danielle Messia, c'est peut-être que, de tous ces destins féminins qui dessinèrent le ciel de mon éducation musicale, elle est cette étoile qui l'illumine encore. Et que ce soleil brûlant que ma mère me fit découvrir et aimer, il me faut aujourd'hui vous le transmettre, de peur qu'il ne s'étiole.

Alors voilà : elle s'appelait Danielle Messia, elle était brune, et pas très grande ; elle écrivait, elle chantait, elle composait. En huit ans d'une carrière éclair, elle aura cotoyé Môrice Bénin, Eddy Schaff (futur musicien d'Allain Leprest, autre icône familiale), Gérard Blanchard ou Jean-Jacques Goldman, et publié en trois disques une trentaine de chansons. Témoignages (Grand-mère ghetto, Berlin), confessions (De la main gauche), et hymnes à la vie, avec ses instants de liesse (Carnaval), ses coups de fatigue (J'voudrais m'poser), et ses moments de spleen : Le paradis des musiciens.

De ce parcours météorite il ne subsiste guère de traces, hors une note biographique réduite à son strict minimum (dates de sorties d'albums, et basta) : d'elle, il y a tout à écrire. Dès lors, évitons l'hagiographie, et commençons par le commencement. Née à Jaffa le 27 octobre 56, Danielle Mashiah (son vrai nom) débarque deux ans plus tard en région parisienne ; à quatre ans, ses parents se séparent. S'ensuivra le départ de son père pour les Etats-Unis, une déchirure jamais refermée qui nourrira ses premiers textes.
Pourquoi tu m'as abandonnée
T'as donc pas vu que j'suis trop p'tite ?
Y-a fallu que j'apprenne à marcher
Y-a fallu que j'apprenne à m'aider
Son itinéraire artistique proprement dit débute à Orléans, au sein des Grattons Labeur – un groupe java-folk. L'étudiante en histoire y fait les chœurs et gratouille la guitare sur Le bal des sorciers, qui constitue, en 1977, sa première apparition discographique. Mais le carcan du groupe s'avère très vite étouffant : avide d'horizons nouveaux, elle part sillonner l'Europe la guitare en bandoulière, lors d'étapes (Venise, Vienne, Bucarest) où elle tente d'apprivoiser le plus rude des publics : celui de la rue.

De retour à Paris, elle connaît le parcours des apprenties-stars : chambre de bonne, spectacles dans le métro, les MJC et cabarets. Rageuse et obstinée, elle grave à ses frais un 33 tours de ses premières chansons ; munie de cette précieuse carte de visite, elle loue une salle et hop ! invite deux cents personnalités du show-bizness à son spectacle. A ce coup de dés, seuls, deux journalistes répondront présents : qu'importe, l'un d'eux parle d'elle chez Barclay, qui l'engage aussitôt.

Son premier album, au titre de saison : Il fait soleil, est publié en 1981 ; on y découvre une voix au grain revêche dans les graves et frêle dans les aigus, dont la fiévre exhale une sensibilité qui lui est propre, soutenue par un trait d'écriture explorant avec constance quelques-uns des thèmes qui ne la quitteront pas : l'amour et la dérive des sentiments, le voyage, la course contre le temps, la nuit, la nostalgie de l'enfance, et la solitude. Ma meilleure amie c'est encore moi, chante-t-elle dans J'vais m'faire belle

L'année suivante sort De la main gauche, disque qui confirme les espoirs entrevus, et dont la chanson-titre demeure son œuvre la plus connue. Un hymne à la différence dont certaines associations gays et lesbiennes se saisiront un temps, un appel à la tolérance où se dévoile en douceur une force de caractère peu commune : toi, la petite fille à qui l'on montre le chemin, ton destin t'appartient si tu sais saisir ta chance et échapper à cette voie que d'autres ont tracée pour toi. De la main gauche ? Un cri.
Je t'écris de la main gauche
Celle qui n'a jamais parlé
Elle hésite, elle est si gauche
Que je l'ai toujours cachée

Tiens voilà, c'est ma détresse
Tiens voilà, c'est la vérité.
Je n'ai jamais eu d'adresse
Rien qu'une fausse identité
Carnaval, son troisième disque, le plus abouti, le plus ambitieux aussi, sort en 1985. Plus dense, mieux orchestré, c'est l'album qui doit asseoir sa carrière. Consécration, Michel Drucker l'invite à le rejoindre, en direct à la télévision, au lendemain de la Fête de la musique. Mais la maladie la rattrape : dix jours avant l'émission, une leucémie foudroyante ne lui laisse aucune chance. Le 13 juin, Danielle Messia rejoint ce Paradis des musiciens qu'elle avait chanté naguère. La petite fille de Jaffa ne goûtera jamais au grand public. Elle avait 29 ans.

Voilà, il n'y a guère plus à dire de cet itinéraire d'une enfant douée. Et si je sors aujourd'hui son nom du relatif oubli où il somnole, si j'ai envie par ces quelques phrases de lui rendre hommage, c'est à ma mère que je le dois – qui me l'a faite découvrir, et aimer. Un héritage musical dont je suis fière et qu'à mon tour j'aimerais faire perdurer, même si je n'ai connu Danielle Messia qu'une fois qu'elle a été partie, quand dans l'émotion qui en naîtra quelques cassettes sont entrées à la maison, et qu'un disque posthume, Les mots, composé de chansons inédites, se verra décerner le Grand prix de l'Académie Charles-Cros.

Aujourd'hui, comme le vent dans les arbres, il ne reste presque rien d'elle : un murmure, dont même internet, cet attrape-tout sidéral, peine à se faire vraiment l'écho. Ses disques sont épuisés, seule une compilation (Danielle Messia éternelle) est proposée à la vente. Restent les brocantes, les braderies, les sites d'enchères pour vous faire une idée, au-delà de ces modestes lignes.

Dites-vous bien que le jeu en vaut la chandelle. Danielle Messia, ce ne sont pas seulement quelques chansons trésors, issues de nos stupides années 80. Ce sont de bien trop rares instants d'éternité. Quand, l'espace d'un soir ou le temps d'un souffle, dans la magie d'une chanson, un oiseau bleu se pose sur votre épaule…
Je voulais dire que je t'aime
Sans espoir et sans regrets
Je voulais dire que je t'aime
T'aime, parce que ça sonne vrai



(photos X).

60 PETIT(S) COMPRIMÉ(S):

Anonymous nam-nam a écrit...

Anitta,

je n'aimerais pas parler de toi au passé - mais si un jour ce choix serait sans autre issue, j'aimerais le faire autant bien que tu as su le faire sur Danielle Messia!
Très touchant

13/12/05 10:45 AM  
Anonymous Traou a écrit...

C'est incroyable, tous les noms des chanteuses que tu cites, celles que tu écoutais chez tes parents, me parlent : Anne Vanderlove, Isabelle Mayereau... je les connais et les écoutais aussi (sauf Isabelle Aubret, je sais pas pourquoi, je bloque totalement, elle m'exaspère... Désolée, vu que c'est une "payse" à toi...). Mais Danielle Messia, inconnue totale ! Jamais entendu parler, jamais entendue chanter.... Et il a l'air difficile de remédier à cela aujourd'hui ? Je note ce nom dans un coin de ma tête, des fois que, au détour d'un bac de brocante...

13/12/05 6:07 PM  
Anonymous N. a écrit...

Anitta... je serais rosse, je garderais pour moi toute seule le petit mot que m'a écrit Anne Vanderlove... Ah mais si, je suis rosse c'est vrai!
Je t'écris, je t'écris sur papier d'Arménie, des mots à, des mots à faire chavirer ta vie... tu connais ? c'est ma préférée d'Isabelle M.
Je sens que je vais m'en claquer une là, tu peux me la mettre sur l'autre joue ? Merci.

13/12/05 6:14 PM  
Anonymous contessa a écrit...

très joli texte... envie d'écouter et connaître... vraiment pas le moindre petit mp3 qui traîne...

13/12/05 6:45 PM  
Anonymous LaVitaNuda a écrit...

C'est ma maman chez nous qui écoutait Danielle Messia. A nous en saouler le crâne si je m'en souviens, même si à cette époque j'étais plus Wock"N'Woll que chanson Française.
Je me demande ou sont ses disques aujourd'hui, mais te lire réveilles de nombreux souvenirs accrochés "de la main gauche" à ma mémoire.

14/12/05 3:16 PM  
Anonymous Jean-Pierre a écrit...

Je ne connaissais pas non plus mais tu en parles si bien que je suis certain qu'au prochain vide grenier où je farfouille, je chercherai un disque de Danielle Messia...

14/12/05 7:54 PM  
Blogger tirui a écrit...

alors j'ai jeté un oeil sur em*ule (c'est une plateforme de pe*er to pe*er, strictement interdit), et bien on y trouve un fichier zip contenant 2 albums de danielle messia dont les titres ne sont pas indiqués (pratique ça), l'album de 1982 "de la main gauche", et plusieurs fichiers mp3 de chansons à l'unité, si je puis dire (8 pour être précis).
Tu veux ça pour Noël ? (et tu m'apporteras des oranges si je vais en prison, d'acc ?)

je n'avais jamais entendu parler non plus de cette chanteuse mais il y a au moins un(e) fan chez les pirates. ;-)

15/12/05 12:31 AM  
Blogger Bang bang a écrit...

... Merci Tirui ;)

15/12/05 10:38 PM  
Anonymous akynou/racontars a écrit...

Avec un k7, je peux faire du MP3. c'est ce que j'ai fait pour les chansons d'un ami à moi, parti lui aussi, et dont il ne me restait plus que ça également, des K7.
Je pourrais faire la même chose avec des 33 tours si j'avais encore une platine disque en état de marche…

Danielle Messia, je ne me souviens plus de sa voix, mais je me souviens parfaitement de son nom. Ainsi que toutes les autres que tu cite. Tout une époque.

16/12/05 2:18 PM  
Anonymous alice a écrit...

Bon, j'arrive après la bataille, mais j'ai pensé à toi en lisant ça dans le quotidien local:
"Anne Vanderlove rencontre ses fans.La chanteuse vannetaise vient de publier un recueil de ses meilleures chansons, une vingtaine, qui balaie l'ensemble de sa carrière. Elle le présente et le signe, Librairie Lenn ha dilenn,8 rue des chanoines."
Tu le savais, qu'elle était vannetaise? Bises.

17/12/05 8:29 PM  
Blogger eve a écrit...

eve ... je viens de découvrir danielle.. un régal! que d'émotions dans cette voie et au travers de ses mots.. de la main gauche est une pure merveille; je comprends pas comment dans les années 80, j'y suis passée à côté...c'est bien qu'il y ait des personnes qui en parlent encore et toujours.

22/12/05 7:12 PM  
Anonymous pecaille4 a écrit...

bravo pour elle, une chanteuse que j'écoute depuis si longtemps
10 ans au moins....
je l'ai découvers comme ça par hasard et je frissonne encore quand j'écoute: de la main gauche, le temps de l'errance, il fait soleil, le paradis des musiciens
ce titre était t'il prémonitoire, en tous les cas, ce paradis, elle l'a bien mérité
je voulais aussi écrire sur elle dans mon blog, je vais simplement y mettre 2 ou 3 lignes et surtout, envoyer mes lecteurs vers le tiens qui mérite un grand détours
BRAVO!!!
mon adresse: http://monblogamoimemeperso.hautetfort.com rubrique: hommage

28/12/05 1:53 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Voilà, je suis tombé hier soir sur une vieille k7 audio perdue au fond d'une caisse de mon grenier.Cette k7 audio enregistrée lors d'un séjours à Tours (en 1978) alors que je chantais dans un festival avec mon ami de toujours Joël BARRET (l'auteur compositeur de la chanson d'Enzo-Enzo "Ils s'adorent") m'a réservé une surprise de taille!...
Nous étions toute une bande d'amis musiciens hébergés dans l'appartement de l'organisateur de ce festival...Parmi nous, une chanteuse inconnue à la voix magique avec laquelle nous avons chanté toute la nuit: Danielle Mashiah (Messia). Je l'ai donc enregistrée sur un petit magnétophone basique. Je possède donc 4 chansons de Danielle dont 3 sont probablement inédites puisque parmi ces chansons il y a "LES MOTS" que Danielle nous a interprétée simplement accompagnée par sa guitare acoustique.
Je souhaiterais vraiment communiquer cet enregistrement à sa soeur et à Gérard Classe son ancien agent et ami mais je n'ai aucun contact.
Pourrais-tu me transmettre une adresse e.mail ou un tel.?
Merci pour eux.
christian.larousserie@wanadoo.fr

5/1/06 6:09 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

J'écoute Daniele en ce moment et je voulais voir sur la toile sa discographie complete.

J'ai connu les 33 t de Danielle sans en posséder aucun. En 1990 ou 91 dans un hypermarché dans un bac en vrac de CD j'ai apperçu la pochette de "la main gauche" J'ai littéralement plongé dans ce bac pour être sur de l'avoir.

Un autre fort souvenir est le jour ou à la Fete de l'Huma Mama Béa a chanté "de la main gauche" a capella.

Un frisson sur tout mon dos.

merci de parler d'elle

pascal

9/1/06 8:03 PM  
Anonymous Goulven a écrit...

Merci de ton hommage à Danielle Messia, j'en ai appris plus, je n'avais même jamais vu son visage (je la trouve d'ailleurs très belle). Une vieille cassette dans la collec' de ma femme à l'époque où nous apprenions à nous aimer. Finalement, je me dis qu'elle a participé de façon prégnante à notre aventure et surtout à sa poursuite. Aujourd'hui, un tour détaillé sur le net ou à la Fnac nous montre la fragilité de choses pourtant riches et fortes : une voix trop vite éteinte, une écriture, des chansons qui ressemblent à un don de soi. J’écris ces quelques mots avec le casques sur les oreilles et une émotion intacte. Merci encore…Goulven

9/1/06 11:45 PM  
Anonymous CHRISTIAN a écrit...

De CHRISTIAN

Merci ANITTA, grace à ton blog j'ai pu enfin être contacté par des amis proches de Danielle.
Les quatre chansons que je possède vont pouvoir sortir de l'anonymat.
CHRISTIAN

15/1/06 8:28 PM  
Blogger Gérald a écrit...

Anitta,

C'est avec plaisir et émotion que j'ai lu ces lignes.
J’ai découvert Danielle Messia grâce à mon "Mamour".
Depuis Danielle ne quitte plus mon mp3.Mieux encore depuis ce week end 03 octobre j'ai trouvé son 33T "de la main gauche". Les larmes me sont venue, c'elles que je n'ai pas eu sur ça tombe, là ou un père ce recueillait ému de voir des gens venir rendre hommage à Danielle.
Car contrairement aux autres « personnalité » Danielle n’est pas signalée sur le plan du cimetière du père Lachaise. Et il faut être motivé pour retrouvé Danielle, d’où l’extrême émotion de son père en nous voyant.
Merci à toi pour ces belles lignes qui je pense aurai pu être écrites ‘de la main gauche’.
Gérald…

5/10/10 9:28 AM  
Blogger newevelyne a écrit...

Anitta,
Je t'écris de la main droite et je te remercie du long texte que tu as écris sur Danielle.
Moi aussi, elle a enchantée ma "jeunesse", ainsi que tous les autres chanteurs que tu cites.
Merci pour ce bel hommage à une femme partie beaucoup trop tot, et malheureusement pas assez connue !!
Evelyne

18/10/10 6:41 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Anitta

J'ai rangé récemment ma discothèque. J'y ai retrouvé plusieurs disques de Danièle Messia que je réécoute depuis avec bonheur.
C'est en l'écoutant que j'ai surfé sa vague et que j'ai découvert cette bien belle page de ton blog.
Je fais sûrement partie de la génération de tes parents. J'ai eu la chance de l'écouter chanter, au début des années 80, dans l'ancien théatre de Quimper. J'avais une vingtaine d'années et j'en garde un souvenir ému.
Merci pour cet agréable retour dans le temps
jltee

17/11/10 6:27 PM  
Blogger spidoux a écrit...

Vends CD de Danielle Messia
" Carnaval " Article de collection enregistré en 1985 chez Barclay.
CD en excellent état, vendu prix de départ à 35 € ( et pas moins ) + 5 € de colissimo, envoi rapide et très soigné.
CD introuvable dans des vide-greniers, très recherché, avis donc aux amateurs, aux collectionneurs ou aux passionnés.
Ce CD sera cédé au plus offrant par rapport au prix fixé ci-dessus. Réponse assurée à toutes offres sérieuses d'achat.
Voici mes coordonnées pour me contacter : spidoux@free.fr

5/1/11 1:18 PM  
Blogger jeannine a écrit...

http://www.arthemuse.com/article.php3?id_article=120

15/1/11 3:34 PM  
Anonymous claire_em56 a écrit...

bonsoir,

je ne connaissais danielle messia que par "la chanson de julia" que ma mère adorait sue le cadeau de la vie 1989. j'ai connu, par pur hasard ce soir, "de la main gauche". certaines personnes la rangent dans le catalogue des chansons parlant d'homosexualité féminine, mais personnellement je pense surtout que tout le monde peut la comprendre comme il le souhaite. Elle peut en parler, comme elle peut parler d'autre chose. Et en fouinant un peu, j'ai trouvé ce bel hommage, qui me donne envie de connaitre cette femme davantage qu'au travers de deux chansons, déjà magnifiques.

merci pour ce bel hommage

28/1/11 9:47 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Bonsoir,
Danièle Messia a fait les beauX jours (et nuits) des radios libres en 81/82 notamment sur Fréquence Gaie et NRJ.
J'ai eu la chance justement de la voir sur scène lors d'une soirée de Fréquence Gaie où elle intérpréta "de la main gauche", ce fut aussi lors de cette soirée l'une des premières apparitions sur scène des Rita Mitsouko.
J'écoute souvent "de la main gauche" que j'ai enregistré à l'époque sur une cassette mais le son n'est plus terrible malheureusement...
Merci pour ce magnifique hommage !
Yann

28/6/11 10:50 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

cette voix mysterieuse viens me chercher surtout quand je joue au piano cette merveilleuse chanson je t ecris de la main gauche,tres touchant.

4/9/11 5:34 PM  
Blogger Camino_boy a écrit...

Chère Danielle,

J'ai fait ta connaissance il y a vingt ans environ
J'étais jeune, j'étais perdu et j'avais peur
De la main gauche fut une révélation
J'avais vingt ans environ

Comme d'autres, tu m'as offert tes jalons mélodieux
Je te dois tant ! Te remercier ne peux suffire
Car à jamais tu t'es posée à mes côtés
Telle une grande soeur éternelle et irréelle

Je ne puis te rendre comme hommage
Que ces quelques lignes empreintes du son de ta voix
Et l'espoir fou qu'elles te parviennent où que tu sois
Ou que quelqu'un d'autre t'aime autant que moi.

6/9/11 11:41 PM  
Anonymous Ecureuil-attentif a écrit...

"De la main gauche" m'a été offerte hier par une amie, cadeau-vie pour me dévoiler un peu de son parcours, de ses blessures, de ses espoirs. J'ai reçu cela en pleine figure, mais surtout en plein coeur, et je ne pense pas sortir indemne de cette découverte, et tant mieux.

Je crois intimement que Danielle nous entend, nous regarde avec bienveillance, et qu'elle sourit intérieurement de voir ses mots si forts nous accompagner dans nos vies.

Merci l'écureuille pour ton cadeau,
merci Anitta pour ce très bel hommage,

Merci Danielle, pour ta vie, tout simplement.

17/9/11 10:32 AM  
Anonymous Buisson a écrit...

Bonsoir j ai redécouvert la main gauche que ma femme écoutait dans les années 80 .j ai toujours de l émotion a écouter cette chanson , merci Philippe meyer de l avoir programme hier a 12h45 dans son émission de grande qualité . Bel hommage.
Je n ai pas vu des paroles ou une forme d' amour homosexuel s y cacherait . Peu importe , ses mots parlent si bien d amour que tous les hommes et femmes avec un grand coeur peuvent s y retrouver . Chapeau l artiste et j espère que le paradis des musiciens t a fait une grande et belle place. Jacques

23/10/11 6:04 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Bonjour

je viens de découvrir votre blog sur Danielle Messia et je voulais vous remercier cette femme a bercé mon adolescence,ma Maman à moi l'aimait beaucoup aussi.
lorsque mon petit frère est mort,Le Paradis des Musiciens l'a accompagné.
elle est morte trop tôt,elle avait une si belle voix et avait encore tant de choses vraies à dire.
alors merci beaucoup.
Pascale

5/11/11 9:47 PM  
Anonymous William a écrit...

Bonjour à tous,

Anitta, un grand merci pour ce blog et cet hommage rendu à une merveilleuse chanteuse trop tôt disparue, qui serait sûrement, si le destin n'avait été aussi cruel, devenue "l'une des plus grandes".

Je vous conseille d'écouter de la très bouleversante Danielle Messia "le petit juif"... une chanson merveilleuse de simplicité... une mélodie dont je ne peux me passer très longtemps. J'aurais voulu la rencontrer... lui dire mon admiration... et tout ce qu'elle a éveillé chez moi.
Cette chanson est reprise par Hélène Engel... vraiment... écoutez.

28/11/11 12:53 PM  
Anonymous Stéphane a écrit...

Bonjour,

J'ai découvert cette chanteuse en allant voir le film Anne Trister de la québécoise Léa Pool ou elle utilisait la chanson "De la main gauche" dans le générique et j'ai adoré. Grace à ce film elle a beaucoup joué ici et tous les disques étaient distribués (sauf "les mots"). C'est vrai qu'elle n'est plus très connue aujourd'hui sauf des amateurs de chansons de cette époque mais on l'entend parfois a Radio-Canada.

Pour ceux qui cherchent des chansons une methode facile et qui n'est pas du p2p est le programme "songr" qui cherche sur tous les sites style youtube et ramène l'extrait audio que l'on peut télécharger ensuite. On y trouve presque toutes les chansons et même certaines du disque "les mots" comme la version originale et bien meilleure de "La chanson de Julia". bonne écoute.

13/12/11 9:56 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Sans oublier sa superbe interprétation de la chanson de Manset Il voyage en solitaire. Grand bonheur !...

7/2/12 11:15 AM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Bonjour Anitta,


Merci pour le beau texte. Je ne savais pas qu'elle était morte si jeune. Et pour les personnes qui aimeraient entendre Danielle, voici un lien que j'ai trouvé et que j'aimerais partager avec vous.

Et... un petit bonjour du Québec à vous tous.

Gérard

http://anitta59.blogspot.ca/2005/12/elle-sappelait-danielle-messia.html

9/4/12 3:42 PM  
Anonymous Maurice a écrit...

Bonjour Anita,
Je viens de découvrir ton blog sur cette chanteuse que j'aime énormément et que j'ai eu la chance de voir sur scène au Café-théatre d'Edgar...
Un grand merci pour cette présentation.
Bonne journée
Maurice

12/6/12 8:31 AM  
Anonymous Maurice a écrit...

J'ai oublié de dire que je me suis permis de le publier sur mon profil FB pour la faire connaître...

12/6/12 8:42 AM  
Blogger norgab a écrit...

bel article qui remet en lumière une artiste météore qui a marqué la chanson d'une trace indélébile.
Je fais suivre ...
Cordialement

Norbert Gabriel

8/7/12 7:27 PM  
Blogger Barbablogger a écrit...

Une belle grifouille pour une artiste à fleur de peau qui continue à me donner des émotions fortes à chaque écoute. Si vous avez le temps, allez lui rendre une petite visite au Père Lachaise, en plein milieu de le section 57. Cette tombe me semble trop tranquille au vu de ce qu'elle nous a donné.

Stéphane

2/9/12 11:09 AM  
Anonymous Alain a écrit...

Joli papier sur une artiste hors du commun que j'ai découvert lors des premières radio-libres.
Je l'écoute toujours, et j'ai tout ses albums en cd. Non, je les garde!!!

4/9/12 1:57 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

A mon tour, je viens de découvrir et j'aime, j'aime, j'aime.... comme si je la connaissais depuis toujours.. , cette voix qui me saisie, qui m'emmène..... sensations bizarres, dans un moment de ma vie bizarre.... "et pourtant, je me sens bien"... peut être parce que j'ose maintenant écrire de ma main gauche.....
Moi...

18/9/12 11:37 PM  
Anonymous igor a écrit...

'jour
pas trouvé comment poster commentaire suite article sur
où une remarque semblait impliquer que la sciento aurait des relents machistes, ce qui me paraît discutable, vu que l'une des rarissimes fois où le hasard de mes pas et de mes activités parisiennes m'a amené à passer devant le local de cette organisation d'escrocs, j'ai remarqué que le personnel semblait entièrement composé de personnes de sexe féminin.
Ce que voulant signaler, je ne trouve d'autre solution (OK, il y en avait peut-être), que de poster ici
charge à la patronne de ce superbe blog de regrouper ce qui aurait dû l'être
merci et enchanté
igor

29/10/12 6:27 AM  
Anonymous igor a écrit...

bon, qc n'a pas fonctionné lors de la mise en ligne de mon post n°1
j'explique :
mon intention était d'indiquer, précisément, à quelle page du blog d'anitta se rapportait ma remarque sur la population de dames de la scientologie
je reviens donc le faire : il s'agissait de ce qui a été publié ici le 28.12.04
sous le titre "Magnolia for ever".
Et j'en profite pour ajouter que je suis venu sur ce blog grâce à une recherche effectuée avec mon renifleur favori, savoir 'DuckDuckGo' (choisi afin d'en éviter quelques autres, que crois fliquants à l'envi), suite à la découverte, alentour de 4h du mat (arte, reportage attendri sur le cimetière du Père-Lachaise et quelques-uns de ses hôtes, tant pré que post-mortem, les uns contemplant les tombes, lea autres y résidant), d'une chanteuse morte, qui n'est pas Edith Piaf (cf la chanson de Ferré, longtemps interdite par Barclay - 30 ans ?...), mais Danielle MESSIA
meci aussi pour cette page que vous lui avez consacrée
igor

29/10/12 6:42 AM  
Anonymous Anonyme a écrit...

J'ai le film Anne Trister , je vais donc enregistrer cette jeune femme , et ensuite je dupliquerai Danielle Messia
Je paierai les droits a la ....et vogue la vie , rien n'est jamais termine .On choisit la ligne droite et tous les sentiers qui s'y rattachent .
A bientot

30/12/12 11:32 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Je vais aller sur le blog d'Anita , sur songr , sur la mule et tout et tout , et ensuite , je pense que Danielle aura sa vie posthume .Il faudra trouver les heritiers , mais lorsque l'on veut , on peut .Je peux le faire , je vais le faire des deux mains
francedolle@free.fr

2013 s"annonce bien et 2012 se termine pas mal .

France Dolle

30/12/12 11:43 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

J'ai découvert Danielle Messia par l'enregistrement que Mama Béa fit de "La main gauche" aux francofolies de La Rochelle lors de l'hommage à Léo Ferré. Je ne connaissais d'elle que ce texte-là qui ma met au bord des larmes à chaque fois "parce que ça sonne vrai"... Je viens de réécouter Béa et j'ai aussitôt cherché Danielle Messia sur Internet. J'ai ainsi pu écouter d'autres chansons et j'ai découvert une VOIX. J'arrive un peu tard avec mes presque 70 berges, mais des artistes comme ça, ça vous remet en selle pour un demi siècle ! Il en existe sûrement beaucoup mais le matraquage médiatique ne leur donne aucune place, comme à Danielle que j'ai ignorée totalement alors que j'écoutais pourtant Catherine Ribeiro, Valérie Lagrange, Mama Béa, Hélène Martin, Francesca Solleville...
Réécouter "Les artistes" de Ferré, les vrais.

8/2/13 4:48 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Je viens de découvrir DANIELLE MESSIA sur une compile.Je suis sur intrnet et je suis boulversé par ses chansons...

14/2/13 3:58 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

J'ai connu Danielle MESSIA suite à une visite guidée au Père Lachaise.
Immédiatement j'ai ressenti un grand frisson et l'émotion m'envahissait devant sa stèle où pas beaucoup de monde s'arrête,car hélas trop peu connue .
En rentrant chez-moi ce jour là j'ai écouter sur internet presque toutes ses chansons.particulièrement : Je t'écris de la main gauche,la chanson de Julia . sa voix résonnait tel un violon éteinte à tout jamais trop tôt.
Fleur bleue.

19/3/13 10:43 PM  
Blogger sébastien Beauséjour a écrit...

Magnifique l'hommage que vous avez fait à Danielle Messia
Vous devez rayonner d'amour pour aimer les artistes et leurs mots à ce point
Grand Merci à vous

21/4/13 11:37 AM  
Blogger frederic a écrit...

il y a en moi, depuis tant d'années, un petit morceau de la sensibilité de danielle Messia que je n'avais jamais exprimé par écrit.
ses chansons ressemblent une terre gorgée à saturation de sensibilité, a tel point que je ne souhaite pas écouter trop souvent les écouter.
ces textes sont, en ce qui le concerne, comme des mets exquis, qu'on ne veut pas manger trop souvent de peur d'en perdre la réelle profondeur, complexité et subtilité.
oui je me souviens des années du lycée, "il avait fait soleil sur notre terminale"
frederic

23/5/13 12:40 AM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Très beau texte sur danielle messia..;j'écoute depuis mon adolescence..je l'ai réécouté ce soir et ai voulu aller sur le net quelle place elle avait...belle place chez vous..merci!

23/7/13 11:27 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

j aime daniele messia douceur jolie voix tres beaux textes...c est a l occasion d enregistrer mes vinilles sur cles usb que tout me revient en mémoire..je vais enfin pouvoir les réecouter sur mon ordi....merci pour ce magnifique hommage....

11/1/14 8:26 PM  
Anonymous Martin. a écrit...

Merci beaucoup pour ce vibrant hommage à Danielle !
J'ai connu Danielle en 87, donc deux après sa mort et depuis elle accompagne ma vie. Après tant d'années, son écoute me procure toujours autant de joie et sa voix me donne toujours des frissons, ça fait du bien à l'âme...

Je viens de commencez un blog sur Danielle, histoire de laisser aussi une trace dans la grande Toile, pour que sa mémoire reste encore longtemps dans nos cœurs.

http://les-mots-de-danielle-messia.over-blog.com/

11/1/14 9:23 PM  
Anonymous Céline(34 ans) a écrit...

Bonsoir!!
Je ne sais pourquoi, j'ai pensé à Danielle cette nuit....C 'est au cours de ma petite enfance que,grâce à mon père, je l'ai connue.J'écoutais avec plaisir"Solitaire" qui me va toujours aussi bien....Un passage que j'ai toujours aimé"Tu croyais m'avoir brisée,Mais je suis millénaire, millénaire, millénaire...",phrase qui,à l'adolescence ,me collera à la peau,car,persécutée..
Peut être n'a t-elle pas supporté son succès grandissant pour s'être suicider?(Tout comme un certain Mike Brant??)..Dommage,car,papa aurait acheté encore et tours ses disques,et moi, je l'aurait écoutée avec plaisir...j'aime sa voix et sa sensibilité...La"Chanson de Julia" me colle aussi à la peau,comme étant petite...car,je suis médium,et ce que Danielle raconte est vrai ...
Merci d'avoir bercée mon enfance,Danielle,et d'être toujours là,dans a vie,quelque part ....Une jolie jeune femme, une douce voix et une grande sensibilité..Tout ce que j'aime :)
Comme dirait Jean Jacques,"Tu es de ma famille"..



24/1/14 6:50 PM  
Anonymous Breizh17 a écrit...

J'ai découvert cette chanson par l'intermédiaire de la version de Louis Capart votre texte est magnifique, emprunt de douceur et de sincérité.$merci beaucoup

15/2/14 9:59 AM  
Blogger Evelyne Naeye a écrit...

Bonjour, je suis animatrice un soir par semaine sur une petite radio du web où je fais des soirées thématiques avec une programmation 100 % francophone. Je passe régulièrement des titres de Danielle Messia et dans mon groupe beaucoup la connaisse et nous partageons souvent ses titres. Le bouche à oreille faisant, elle sort peu à peu de l'oubli. Bravo pour votre blog

4/6/14 2:40 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

Danielle Messia fait aussi partie des souvenirs de mon adolescence. Chouette de trouver ce texte sur internet ! Merci
Isabelle

25/7/14 9:52 AM  
Anonymous Anonyme a écrit...

J ai helas connu Danielle Messia à l enterrement de notre amie Chantal qui l aimait depuis longtemps semble t il .
Je t ecris de la main gauche est bien sur une chanson qui marque ce moment autour de Chantal .je l écoute tres souvent et j ai découvert cette artiste et ce texte qui me parle au plus profond de moi.

6/8/14 2:15 PM  
Blogger marc le cam a écrit...

bjr, a tous et toutes j'ai le plaisir de voire a une soirée danielle Messia en 1984 dans un petit bar ou y avait beaucoup de soirée un moment que je n'ais jamais oublier .

11/11/14 11:05 AM  
Blogger jean-claude Monier a écrit...

merci à toi ! réentendre danielle messia , un bonheur ! trop tot partie, un ovni . je l'ai connue par j l foulquier et ses émissions le soir,et depuis cette voix , ces mots sont toujours présents dans un coin de ma tete .et sur scéne ,une claque ,bien présente et cette voix qui remplissait la salle, et ,sa simplicité. des amis venus par curiosité sont repartis bien chavirés

15/12/15 1:26 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

J'ai les 33T de Danielle Messia. Je remercie encore aujourd'hui l'ami qui me l'a fait découvrir juste peu de temps après sa mort.
Andromaque

2/1/16 5:21 PM  
Anonymous Anonyme a écrit...

bonjour, j adore danielle messia partie bien trop tot , chanteuse à textes qui émeuvent le coeur , merci de lui rendre cet hommage , j y reviens de temps en temps , avec ces disques anciens et ils me font toujours autant d effets au coeur

17/7/16 9:32 AM  
Blogger Frakfayt a écrit...

Merci beaucoup pour ce temoignage sur Danielle Messia. J'ai eu la chance de la rencontrer deux fois, dans les annees 77'78. Une voix etonnante, elle chantait dans la rue avant un gala de soutien a des gens qui avait renvoye leur livret militaire et passaient en proces a Orleans Et puis une autre fois, lors d'un concert pres de Vendome. Une sacree personnalite,attachante. C'est en voyant l'emission de Drucker un soir de 1986 que j'ai appris sa disparition, confirmee le lendemain par un coup de fil au mensuel "Paroles et Musique".

25/3/17 2:26 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home